«

»

Charte des thèses

Lors de la première inscription en doctorat, la Chartes des thèses doit être signée , par le doctorant, son directeur de thèse et le directeur de l’Ecole Doctorale.

– le directeur de l’ED s’assure que les conditions scientifiques, matérielles et financières sont réunies pour garantir le bon déroulement des travaux de recherche du candidat et de préparation de la thèse, après avis du directeur de l’unité de recherche de rattachement sur la qualité du projet.

– la charte des thèses est signée par le doctorant, son directeur de thèse, le directeur de l’ED et le responsable de l’unité ou de l’équipe d’accueil.

L’inscription en thèse précise le sujet, l’école doctorale et l’unité de recherche d’accueil. Le dépôt du sujet implique la rédaction d’un projet argumenté, approuvé par le directeur de thèse.

L’ED s’engage, via la signature de la charte des thèses, à respecter les points suivants qui traduisent notre politique doctorale :

* Le sujet de thèse conduit à la réalisation d’un travail à la fois original et formateur appelé à être réalisé dans le délai prévu. Le choix du sujet de thèse repose sur l’accord entre le doctorant et le directeur de thèse, formalisé au moment de l’inscription. Le directeur de thèse, sollicité en raison de son autorité reconnue dans le champ de recherche concerné, doit aider le doctorant à dégager le caractère novateur du sujet, ainsi qu’à définir et rassembler les moyens à mettre en oeuvre pour permettre la réalisation du travail.

*Le doctorant est pleinement intégré dans l’école doctorale à laquelle appartient son directeur de recherche.

A ce titre, il a accès aux équipements et à la documentation de son unité de recherche, assiste aux séminaires et conférences et présente son travail dans des réunions scientifiques, dont obligatoirement aux Journées de l’Ecole Doctorale SVSAE. Le doctorant doit respecter les règles de déontologie scientifique.

*Le doctorant a droit à un encadrement personnel de la part de son directeur de thèse, qui s’engage à lui consacrer une part significative de son temps. Il est nécessaire que le principe de rencontres fréquentes soit arrêté lors de l’accord initial.

* Le doctorant, quant à lui, s’engage sur un temps et un rythme de travail. Il a vis-à-vis de son directeur de thèse un devoir d’information quant aux difficultés rencontrées et à l’avancement de la thèse. Il doit faire preuve d’initiative dans la conduite de sa recherche.

* Le doctorant doit remettre régulièrement à son directeur des notes d’étape qui permettent d’apprécier l’état d’avancement de la thèse, et à présenter ses travaux dans les séminaires de l’unité de recherche. Le directeur de thèse s’engage à suivre régulièrement la progression du travail et à débattre d’orientations nouvelles qu’il pourrait prendre au vu des résultats déjà acquis. Il a le devoir d’informer le doctorant des appréciations positives, ou des objections et des critiques que son travail peut susciter. Le doctorant doit se conformer au règlement de l’école doctorale.

* Le directeur de thèse et le directeur de l’école doctorale informent le candidat des ressources éventuelles pour la préparation de la thèse.

* Afin que les futurs doctorants soient informés au mieux des débouchés possibles, tout nouveau docteur doit informer le directeur de son école doctorale de son devenir professionnel pendant une période de quatre ans après l’obtention du doctorat.

* Afin que les doctorants puissent élargir leur champ de compétence scientifique et pour faciliter leur insertion professionnelle, des formations complémentaires peuvent leur être suggérées par leur directeur de thèse, par exemple la participation à des colloques et le contact éventuel avec de futurs employeurs/responsables d’équipes pour un stage post-doctoral. Selon les disciplines et les unités de recherche, cet éventail de formations complémentaires peut utilement inclure un séjour en laboratoire de quelques semaines.

* Le dépôt de la thèse ne peut se faire qu’après accord écrit du Directeur de thèse. Après consultation du doctorant et à la demande du directeur de thèse, le directeur de l’ED propose au chef d’établissement la composition du jury de soutenance dans le respect des règles propres à l’établissement, ainsi que la date de soutenance. Ces jurys doivent respecter dans leur composition les textes réglementaires.

* Toute anomalie détectée au cours d’une des deux réunions du comité de suivi de thèse (obligatoire pour chaque doctorant) telle qu’un problème de validation de modules, un nombre de modules validés insuffisant ou un rapport alarmant, est signalée au doctorant et à son directeur de thèse.

* Si le directeur de l’ED a connaissance de conflits, il provoque rapidement, en sa présence, un entretien entre le doctorant et son directeur de thèse. S’il n’existe aucune possibilité d’entente, le directeur de l’ED nomme un nouveau directeur de thèse, en accord avec le directeur de l’unité de recherche, dont les compétences sont en accord avec le sujet de recherche du doctorant.